Afin de vous offrir la meilleure expérience web, nous utilisons des cookies et des technologies de suivi conformément à notre politique de confidentialité.

Plus d'info

Des Paccots à l'or olympique

Après avoir enchaîné les titres mondiaux début 2019, Caroline Ulrich a remis ça lors des Jeux Olympiques de la Jeunesse de Lausanne où elle a remporté l’or en individuel et en relais mixte. Le grand espoir du ski alpinisme suisse s’entraîne chaque semaine, durant l’hiver, en compagnie de son grand frère Florian, sur les parcours des Paccots.

Passionnés de montagne, Caroline et Florian font partie de l’équipe nationale de ski alpinisme. Florian est actuellement à l’université́ de Lausanne en géosciences environnement avec un aménagement d’horaire à mi-temps qui lui permet de s’entraîner dans de bonnes conditions alors que Caroline termine sa maturité au gymnase de Burier. Durant l’été́, ils pratiquent le vélo, la course à pied, le ski-roue et de la force en salle de fitness pour se préparer à la saison hivernale. Suivis par un coach personnel, un préparateur mental et un préparateur physique, ils s’entraînent jusqu’à 20 heures par semaine. Atteindre un tel niveau demande en effet d’avaler des centaines de kilomètres à l’entraînement. Pour ce faire, les deux jeunes étudiants, membres du team Teysalpi des Paccots, arpentent chaque semaine en hiver les parcours des Paccots : « La région regorge de paysages magnifiques. J’adore m’y entraîner car on peut trouver de belles montées par trop longues » décrit la jeune vaudoise. Le team Teysalpi, Caroline et Florian l’ont découvert il y a quelques années et apprécient y évoluer avec un groupe dans lequel règne une excellente ambiance. Par ailleurs, les niveaux sont très différents et c’est plaisant de s’entraider, on apprend toujours des autres, selon Caroline. Nous avons la chance d'habiter proche des Paccots, qui sont un terrain idéal pour nous entraîner, « on peut y faire des sorties en pleine nature avec de belles descentes dans de bonnes conditions. Tout ceci avec une vue sur les Préalpes d'un côté et sur le lac Léman de l'autre », décrit Florian. Les passionnés de montagne se donnent ainsi rendez-vous aux Paccots.